Agroéquipement et Environnement

Les récoltes sont terminées mais pas le travail sur les ensileuses

Le compte à rebours de l'entretien et des réparations des automoteurs de récolte est lancé.
Comme ici à la Cuma de l'Aiguillon dans le Nord Est Mayennais, les Cuma qui viennent de finir les récoltes doivent se lancer dans l'entretien et les réparations des automoteurs pour être fin prêt dès le mois de mars prochain. Les compétences mécaniques des salariés de Cuma sont un plus pour la maîtrise des coûts et le bon vieillissement des machines. entretien ensileuse Cuma de l'Aiguillon Article rédigé par Héléna NOËL

Quand les Cuma investissent dans l'épandage d'effluents

La Cuma du Pont Landry (st Loup du Gast) a investi en juin 2020 dans un enfouisseur à disques de 6 m DPA, 12 disques de marque Mauguin pour un montant de 42000€. Il a été monté sur une tonne de 16000L achetée il y a 3 ans.
Le choix de la Cuma s’est porté sur un enfouisseur car les adhérents veulent enfouir du digestat et  du lisier sur prairie. Après quelques de réglages de mise en route, l’activité est réalisée en prestation complète (tracteur 160 ch– chauffeur), et le travail donne satisfaction. Pour améliorer la stabilité et la traction du tracteur, un jeu de masse de 400 kg sur la flèche et 800kg sur l’essieu du tracteur ont été rajoutés. « L’usage du DPA est très utile , souligne le salarié, cela permet d’avoir un dosage régulier surtout qu’avec l‘enfouisseur, la vitesse de travail peut vite...

Plus d’une exploitation sur deux peut économiser sur la mécanisation

A 428 €/ha, le coût moyen de la mécanisation d’un échantillon de 87 diagnostics réalisés dans les Pays-de-la-Loire révèle surtout que des marges de manœuvre sont accessibles dans plus de la moitié des cas.
A partir de son travail d’accompagnement sur les charges de mécanisation, le groupe d’experts du réseau cuma dans la région propose régulièrement des références sur le sujet. Derrière la moyenne de 64 721 € du coût de la mécanisation pour les 87 entreprises diagnostiquées, le constat est que pour 60% des exploitations concernées, des économies sont possibles sur ce poste. Toujours au cœur des factures, la traction compte pour presque un tiers des charges de mécanisation globales. Le document édité cette année par le réseau cuma intègre donc des références sur...

Suivi plateforme couverts - 10 octobre

Voici en images le suivi de la plateforme couverts - semis le 1er septembre
8 couverts différents ont été implantés début septembre avec la Cuma des Collines : lin, ray-gras italien, trèfle blanc, moutarde, seigle, avoine, tournesol, radis ,sorgho, phacélie, vesce...  avec le matériel de la Cuma des Collines. Voici donc les photos de la levée des couverts en fonction des différentes modalités. Une prochaine prise de vue permettra de comparer le développement des végéataux. Le suivi de la plateforme est réalisé par la Chambre d'Agriculture de la Mayenne : salissement, biomasse, destruction... implantation couvert Rendez-vous en novembre dans...

Démo lisier : 3 tonnes à l'essai

Le 7 octobre, à Chatillon sur Colmont, la FDCUMA de la Mayenne a organisé une démonstration d’épandage de lisier.
A la demande de la Cuma de la Colmont, la FDCUMA a organisé cette démonstration, à laquelle environ 50 personnes ont assisté. 3 tonnes à lisier ont été présentées dont 2 provenant de Cuma, la dernière étant une machine de démonstration. La Cuma de la Varenne a présenté une 18 m3 avec pendillard 12 m, la Cuma d’Alexain avait aussi une 18 m3 mais un pendilard à patins de 15 m, enfin la dernière en 20m3 avec un pendillard à largeur variable de 15 à 24 m. Chaque Cuma a présenté son activité lisier et son retour d’expérience sur l’usage du pendillard ( agronomie, fertilisation, réglementation...

A l'heure des récoltes, certains champs sont en fleur

Le couvert semé cet été avec un semoir Bednar par la Cuma du Loironnais apporte un refuge fleuri pour la faune et la flore.
La FDCUMA de la Mayenne a suivi un champ de l'implantation du couvert avec un semoir semis direct en juillet à la floraison en septembre. La Cuma du Loironnais a lancé une réflexion sur le semis direct en 2019. Plusieurs visites, essais en conditions réelles ont permis de constitué un groupe d'une dizaine d'adhérents qui ont choisi le semoir Bednar. La mise en route s'est fait le 23 juillet dernier sur une parcelle de Beaulieu sur Oudon. Dans la trémie avant, implantation de moutarde, phacélie et sarrasin à la volée. Dans la trémie arrière, mélange de sorgho, pois, vesce, tournesol, cardi...

Démonstration de déchiquetage

Cuma innov'61

Début de la récolte 2020 de betteraves à la Cuma Cepvil

L'arracheuse de betteraves de la Cuma Cepvil est en pleine récolte
Après un tour d'échauffement d'une dizaine d'hectares en septembre, l'arracheuse de betteraves de la Cuma a commencé pour de bon sa récolte 2020. Depuis 10 jours, la récolte de betteraves bat son plein. Les conditions clémentes permettent de respecter le planning qui s'annonce chargé cette année : 260 ha à récolter ! Cette activité lancée par la Cuma départementale Cepvil en 2009 a vu sa surface multipliée par 4.   Récolte betteraves 2020 Cuma Cepvil Arracheuse de betteraves Holmer Exxact Lightraxx achetée en 2018 par la Cuma Cepvil  

Pages

S'abonner à Agroéquipement et Environnement

Partenaires