2 Cuma mayennaises visitent des Cuma bretonnes

Toutes les actualités
visite cuma 35
Deux Cuma mayennaises mènent actuellement une réflexion sur l’aménagement de leur aire de lavage. La Cuma Cepvil crée son atelier et donc une aire de lavage attenante. La Cuma de Port-Brillet quant à elle souhaite réaménager l’aire existante.
Le 6 juillet, accompagnés d’un conseiller prévention MSA et de l’animatrice de la Fédération, les responsables et salariés des 2 Cuma sont allés visiter les installations de 2 Cuma bretonnes.
Les aires de lavage de la Cuma de l’Union (Pacé) et de la Cuma des Deux Rivières (Etrelles) ont des conceptions résultant d’historiques, de moyens et de choix différents. La première Cuma visitée a construit son nouveau site en 2018. La seconde a aménagé son aire de lavage en 2019 sur son site historique.
Les échanges avec les responsables et salariés des 2 Cuma ont permis de mieux cerner les motivations de chacune d’entre elles. Les lieux et enjeux semblent diverger mais les problématiques globales auxquelles les Cuma sont confrontées convergent : fusion, développement du parc matériel, équipe salariée qui s’étoffe, attentes grandissantes des adhérents vis-à-vis de la Cuma. Ces visites ont été l’occasion d’échanger également sur le fonctionnement, l’organisation pratique, les activités ; la plus-value de l’échange.
Les responsables et salariés sont repartis motivés dans leur projet.

Héléna NOËL

 
Toutes les actualités

D'autres articles sur le même thème

De la mise en place de l’activité tracteur qui se renouvelle tous les 3 ou 4 ans en passant par le développement des activités telles que cover-crop, déchaumeur à disques indépendants avec semoir à co

Lire la suite de l'article

L'épandage est aujourd'hui au cœur de multiples enjeux, avec un sujet de plus en plus important : la volatilisation de l'ammoniac en lien avec la qualité de l'air.

Lire la suite de l'article

Le rendez-vous annuel de la fédération régionale des cuma de l'Ouest, s'est tenu de nouveau à la maison de l'agriculture de Rennes le 24 février dernier

Lire la suite de l'article